• Java,  Les billets de Baloo

    Traverser la rue

    Regarde avant de traverser ! Combien de fois avons-nous entendu cette phrase ? Des dizaines ? Peut-être même des centaines de fois. Depuis petit, nos parents nous apprennent à traverser la rue. Pour cela de nombreuses consignes sont données : Ne pas lâcher la main Traverser sans courir Ne pas traverser sans regarder Traverser aux passages piétons Regarder d’abord à gauche (c’est de ce côté qu’arrivent les voitures) en tournant la tête, puis à droite et encore à gauche. Attendre que le petit bonhomme soit vert Identifier tous les dangers dus au trajet : parking, travaux, ou à la saison : la nuit, la pluie, la neige, les feuilles mortes……

  • Java

    Les alentours de Yogyakarta

    A quelques encablures de Yogya, des siècles d’Histoire vous tendent les bras. LE TEMPLE BOROBUDUR Après le lever de soleil manqué au Bromo, Henrike et moi retentons notre chance au temple de Borobudur. Cette fois, le réveil est plus tardif, 3h15. La route goudronnée est une mer d’huile. Une fois arrivée sur le site, notre chauffeur nous indique le chemin à suivre et nous confie des lampes torches. Le chemin est balisé jusqu’au temple et les lampes ne sont d’aucune utilité. En revanche, nous peinons un peu à trouver l’entrée et nous commençons à faire le tour de ce temple carré. Nous arrivons par l’entrée Ouest et nous pouvons gravir…

  • Java

    Yogyakarta

    Comme Banyuwangi, Yogyakarta ne se dit, comme cela se lit En prime, il n’y a pas de sigle. Donc, pour éviter que vous ne trébuchiez à chaque fois sur le nom de cette ville, voici mon truc : Yogya se prononce phonétiquement comme Georgia dans « Georgia on my mind » de Ray Charles. Et Karta et bien, c’est carta. La plupart des locaux nomme Yogyakarta, Yogya, nous ferons donc comme eux. Après notre expédition brumeuse du Bromo, je quitte Malang en prenant le train de nuit. Les trains de Java sont vraiment confortables et n’ont rien à envier à nos TGV lorsque l’on prend une classe Business ou Executive.…

  • Java

    Expédition au Bromo

    S’il y a une chose à faire à Java, c’est aller au Mont Bromo. M’y rendre fait donc partie de mes plans. En fuyant mon auberge à capsules, je renoue aussi avec la joie de rencontrer d’autres backpackers. Avec ma chambrée, composée d’un couple de Barcelone, Juan et Esther, une jeune femme de Cologne, Henrike, et un écossais, Olie, nous organisons cette excursion. Le départ de l’auberge est pour minuit. Pour être en forme, je décide de me coucher tôt, vers 20h. Pour ceux qui me connaissent, c’est le milieu de la journée. Je suis un oiseau de nuit. Je tourne, je vire, j’essaie de compter les moutons. Impossible de…

  • Java

    Une capsule ?

    Quand je vous dis « Capsule », à quoi pensez-vous ? Je pense à une capsule temporelle et aux voyages dans le temps. Je me vois voyager dans l’espace et découvrir de nouveaux univers. Je rejoins la station MIR et j’observe la terre vue de l’espace. Le terme de capsule me fait rêver et mon imagination est en ébullition. Je me vois vivre de nouvelles découvertes, explorer de nouveaux systèmes solaires… en dégustant une capsule Nespresso avec Georges, what else ? Mon imagination est bien vite ramenée sur la terre ferme. Ici, « capsule » signifie tout autre chose. Dans mon auberge à Batu, on me demande si je souhaite…

  • Java

    Les alentours de Banyuwangi

    Après avoir parcouru les ruelles de Banyuwangi, je fais de mon auberge mon camp de base pour explorer les nombreux parcs nationaux et curiosités plus ou moins touristiques de la région. N’ayant pas pu découvrir la savane au West Bali National Park, je commence donc par le Parc National de Baluran. Parc National de Baluran A une heure de voiture de BWI, le parc National de Baluran, dominé par le volcan du même nom, nous tend les bras. La jeune femme au guichet me tend un plan et m’informe qu’il y a douze kilomètres jusqu’à la savane et à minima trois de plus pour rejoindre la mer et les mangroves.…

  • Java

    Banyuwangi : immersion dans la vie et la culture indonésienne (2/2)

    Moi, une star ? Vous m’avez bien regardée ? Aznavour chantait « je m’voyais déjà en haut de l’affiche … ». Et bien moi, pas du tout. Et puis, je n’ai plus 18 ans et je n’ai pas quitté ma province. Alors, comment se fait-il que partout où je me promène, on me demande de faire des selfies ? La première fois que cela m’est arrivée, ce sont de jeunes écolières d’une petite dizaine d’années qui, dans le jardin de taman sritanjung, m’ont accostée. Toutes les deux rigolent beaucoup en regardant leur téléphone et me regardant ensuite. Elles finissent par dire un seul mot « photo ». Comme j’ai mon…

  • Java

    Banyuwangi : immersion dans la vie et la culture indonésienne (1/2)

    Comme je vous le disais, Banyuwangi (BWI) est beaucoup moins touristique et populaire que Bali. Par conséquent une touriste, c’est aussi discret à BWI qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Pauvre éléphant. Mais je ne fus pas une pauvre touriste esseulée. Je fis plutôt une immersion dans la vie et la culture indonésienne. Laissez-moi vous raconter quelques unes de mes aventures : A la recherche d’une carte sim ? Sur le conseil de Farid et de mes hôtes, je me mets à la recherche d’une carte sim locale. Il nous est déjà tous arrivés en France de devoir choisir un opérateur. Et à chaque fois le même dilemme :…

  • Java

    Découverte de Banyuwangi

    Après de belles plongées et découvertes à Menjangan Island, je quitte Bali pour me rendre sur l’île de Java. En traversant la mer de Bali en ferry, je rejoins Banyuwangi. Alors, avant toute chose, ne cherchez pas comment prononcer correctement Banyuwangi. Ça fait cinq jours que je m’y exerce pour un résultat qui fait toujours sourire les locaux. Bref, Banyuwangi a son sigle tout comme New York (NYC). BWI, nettement plus simple à dire, non ? Lors de la traversée, je fais la connaissance de Farid. Un passionné de musique. Il a d’ailleurs monté son studio d’enregistrement et joue de la batterie. Il rêve d’occident. Dès qu’il voit des européens,…

  • Bali

    La danse du Barong

    J’ai été invité par Ketut, mon Buddy de plongée, à assister à une cérémonie. Au cours de cet événement, chacun des membres de la famille ou ami est invité à danser avec un couteau au rythme des tambours. Voici la description que m’en a fait Ketut et il me propose de découvrir un pan de sa culture en l’accompagnant. Une fois mon accord donné, nous prenons rendez vous afin qu’il m’amène sur le lieu. Au cours des vingt minutes que dure le trajet en pleine nuit, les idées suivantes me passent par la tête : « je ne crains rien car c’est un père de famille respecté de 3 enfants,…