Les billets de Baloo

Préparation du voyage

Globe-trotter : personne qui parcourt le monde (Larousse). Du plus loin que je me souvienne et peut-être aussi lié à un héritage familial, je crois que le voyage fait partie de mon ADN. Que ce soit à titre personnel ou professionnel, prendre un train, un car, un avion est pour moi aussi aisé que de prendre le métro pour certains.

Ce voyage est donc ancré consciemment ou inconsciemment dans mes gênes depuis des années et toutes les expériences vécues, mes voyages passés, m’ont amené à le vivre ici et maintenant.

Le plus difficile fut peut-être de prendre la décision et d’être dans une stratégie de rupture par rapport à ma vie d’avant. Une fois cette étape actée, le reste suit naturellement… ou presque. Car on ne part pas un an en voyage comme on claque des doigts, cela serait trop simple.

Il faut donc un peu d’anticipation. Penser aux aspects médicaux, administratifs, budgétaires … Et pour cela, je vais vous éviter les heures au carré que j’ai passé à lire des documents, des blogs de voyageurs, des comparatifs…et éviter également de vous en faire un résumé que d’autres ont déjà très bien réalisé. En revanche, permettez-moi de vous indiquer mes références clés :

Sites tour du monde => les meilleurs à mon sens

  • https://www.a-contresens.net/ => planificateur de voyage. Vous indique le climat, le temps de trajet entre deux étapes… permet de se projeter du fond de son canapé

Sites Santé et Sécurité

Banque : Revolut ou N26 => cela évite d’avoir des frais bancaires à l’étranger

Assurance : la plus recommandé est Chapka…

Pour ne plus jamais se perdre :

  • Maps.me => application de géo-localisation pouvant être utilisée hors ligne

****

Il faut être également prêt à répondre à toutes les questions « bienveillantes » que l’on peut vous poser :
• Tu pars seule ? tu n’as pas peur ?
• Il faut être sacrément courageux pour faire ce que tu fais, moi, je ne le ferai jamais… t’as bien réfléchi ?
• Et ta carrière professionnelle tu y as pensé ? Qu’est-ce que tu vas faire en rentrant ?
• …

Toutes ces questions, et plus encore, m’ont été posées… et finalement quand la certitude est ancrée, on se sent serein et les réponses viennent naturellement.

On le dit souvent, on n’est jamais seule en voyage et pour l’avoir expérimenté, c’est vrai. Vous trouvez toujours des locaux, des backpackers comme vous, pour faire un bout de chemin ensemble ou vous faire découvrir un endroit. Par ailleurs, on n’est pas plus seule au bout du monde que dans son appartement certains soirs où on aimerait que ce soit différent.
Pour la peur de la solitude, elle est la même et elle a le même goût amer que l’on soit en France ou ailleurs. Cependant le l’« ailleurs » force à sortir de son mode de vie et de son cadre de référence ce qui nous pousse à être plus ouvert à la découverte.

Quant à la question du après, je vais déjà partir et je verrai ensuite.

Pour le moment tous les scénarios peuvent être envisagés.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.